La demande de crédit pour les personnes fichées à la BNB

La demande de crédit pour les personnes fichées à la BNB

Après avoir manqué plusieurs paiements de crédit, vous serez fiché à la BNB et il vous sera difficile d’obtenir un crédit. Difficile mais non pas impossible ! Voici vos alternatives.

Le fichage à la BNB

Quand vos crédits ne sont pas remboursés, vous serez fiché à la Banque Nationale de Belgique. Plus précisément, si vous n’avez pas payé deux mensualités de crédit auprès de votre banque, votre banquier sera obligé  d’en aviser la BNB. Les 2 mensualités en question ne sont pas forcément successives. Si vous êtes incapable de régler deux mensualités pendant une période, l’établissement de crédit demande votre fichage à la BNB.

Le fichier dans lequel vous êtes répertorié pour non-remboursement est un dossier de surendettement géré par la BNB. Quand vous y êtes inscrit pour non-paiement, vous devenez un client à risque pour les sociétés de crédit qui seront alors réticentes à vous accorder un financement. Mais malgré votre fichage, vous pourriez toujours demander un prêt auprès de certains organismes, sous certaines conditions.

Les crédits pour personnes fichées

Pour emprunter à nouveau en étant fiché à la BNB, voici ce que pouvez faire :

Régler vos impayés

C’est la solution numéro une pour ne plus être fiché à la BNB et pouvoir souscrire de nouveaux crédits sans problème. Mais, vous devez rembourser l’intégralité du solde de votre prêt à votre banquier. Généralement, le fichage pour un particulier est d’une durée de 10 ans. Mais vous pouvez vous sortir de cette situation en payant votre dette.

Se tourner vers les sociétés de crédit pour personne fichée

Si vous êtes incapable de rembourser votre crédit, vous ne pourriez plus obtenir un crédit auprès d’un établissement bancaire. Mais vous pouvez solliciter le financement des institutions financières spécialisées dans l’octroi d’un crédit pour personne fichée. D’une façon générale, il s’agit de courtiers qui étudieront de manière détaillée, votre situation financière avant de vous aider à trouver un prêt. Toutefois, soyez prudent ! En Belgique, le prêt pour personne fichée est extrêmement réglementé. Il serait donc judicieux de faire appel à un courtier réputé sur le marché du crédit et évitez de souscrire les prêts sans banque et les crédits entre pairs.

Demander un prêt hypothécaire

Vous pouvez demander un crédit hypothécaire à condition d’être propriétaire d’un logement ou d’un bien immobilier en bon état. Dans ce cas, votre crédit est garanti par votre bien et en cas de non-remboursement, le prêteur peut saisir ce bien. En demandant un crédit sous garantie hypothécaire, vous pourrez recevoir un financement  malgré le fait d’être interdit bancaire. Mais en souscrivant un prêt hypothécaire, vous devrez régler les honoraires du notaire ainsi que les frais d’acte de crédit.

Les précautions à prendre vis-a-vis du prêt personnel rapide

Les précautions à prendre vis-a-vis du prêt personnel rapide

Le marché du prêt à consommation ou du crédit personnel rapide ne cesse de connaitre une augmentation en vue de subvenir aux besoins des particuliers. Ainsi, pour suivre cette tendance croissant les organismes financiers ne cessent d’améliorer leurs offres d’emprunt pour attirer le plus de clients. De ce fait, à cette optique les banques ont mis en place un produit qui fait le bonheur des clients et qui n’est tout autre que le prêt personnel. Bien qu’il s’agisse d’une forme d’emprunt facile et flexible, il est important de prendre quelques précautions avant de s’y jeter.

Le comparateur de crédit, un outil fiable

Pour se prémunir des pièges du prêt personnel rapide, il est fortement conseillé d’utiliser un comparateur de crédit. Cette alternative est très encouragée en vue de trouver l’offre la plus adaptée et pour faire une excellente analyse de façon à ne pas tomber sur un organisme arnaqueur. En général, toutes les banques convenables ont un site web avec des simulateurs de crédit que le demandeur pourra utiliser à sa guise. L’usage de ce dernier est très simple. Il suffira au demandeur de donner le montant de la somme à emprunter et la durée sur laquelle ce dernier désire la rembourser. Le simulateur se chargera de fournir de manière fiable le montant des mensualités à payer.

L’usage convenable du comparateur de crédit

Pour éviter de se faire arnaquer avec des sommes considérables, il est recommandé d’utiliser plusieurs comparateurs de crédit. Il est alors à éviter de prendre en compte ceux qui affichent des montants exorbitants et choisir l’offre qui dispose d’une plus petite mensualité. Néanmoins avant de se jeter dans cette proposition à faible mensualité, il faut bien vérifier qu’en réalité il ne s’agit pas d’un prêt renouvelable. En effet, le crédit renouvelable est considéré comme le prêt à plus faible taux de mensualité pouvant varier entre 30 à 50 euros. C’est une offre qui peut sembler alléchante, mais elle est surtout à double tranchant. Cela signifie qu’elle s’étale sur plusieurs années ce qui rend le coût du prêt au final très élevé. Donc il est à éviter de se plonger sur des propositions de près avec des mensualités beaucoup trop basses pour ne pas finir en fin de compte complètement ruinée.

Les assurances à éviter

Le fait de se souscrire à un prêt n’oblige en aucun cas le demandeur à fournir une garantie. En ce sens, aucun organisme financier n’a le droit de contraindre le client à se souscrire à des garanties telles que l’assurance de décès, l’assurance de perte d’emploi ou encore une assurance relative aux diverses invalidités. En effet, la seule garantie que l’organisme financier peut exiger du souscripteur est celle de l’assurance de l’emprunteur. Cependant, il faut prendre en considération qu’en dehors du taux d’intérêt et des mensualités, cette garantie peut s’élever jusqu’à 0,5%. Cela augmentera le taux d’intérêt du crédit et fera plus de mal que de bien. Il s’agit donc d’un facteur crucial lors de la souscription à un prêt personnel rapide. Le mieux c’est d’éviter les offres qui peuvent sembler alléchantes, mais qui exigent la souscription à une assurance emprunteur.

Crédit immobilier : la stabilité des taux va-t-elle se poursuivre en 2019 ?

Crédit immobilier : la stabilité des taux va-t-elle se poursuivre en 2019 ?

Ce n’est plus un secret pour personne… les taux de crédit immobilier sont au plus bas ces dernières années. Ils n’ont quasiment pas bougé depuis 2017, ce qui a tiré les volumes des crédits vers le haut. Mais depuis quelques semaines, le changement de comportement de la BCE (Banque centrale européenne) contrarie quelque peu cette perspective. Après être stable depuis plusieurs années, le curseur semble être prêt à remonter. « Toutes les bonnes choses ont une fin », mais est-ce aussi le cas dans le secteur de l’immobilier ?

Investissement immobilier : les tendances pour les taux d’intérêt en 2019

2018 a été une excellente année pour ceux qui ont besoin de recourir à un crédit immobilier pour concrétiser leur projet. Les emprunteurs ont pu bénéficier de très bonnes conditions de financement. Le taux d’emprunt moyen était compris entre 1,43 % et 1,49 % tout au long de l’année 2018, contre 1,46 % en 2017. Cette grande stabilité des taux d’intérêt ont permis aux primo-accédants de revenir en force sur le marché immobilier. En ce début d’année 2019, il n’y a encore que très peu de changement. Mais il y a de fortes possibilités de retournement du marché d’après la BCE.

Après avoir été en chute libre depuis presque 3 années, la Banque centrale européenne a annoncé dernièrement la remontée de ses taux directeurs. D’après cette première, les taux d’intérêt pourraient augmenter de 0,5 point au deuxième semestre 2019, une nouvelle qui a sûrement refroidi certains investisseurs. Si c’est le cas, les taux pour une durée de remboursement de 20 ans pourraient ainsi atteindre les 2 %, et ce d’ici peu. Mais compte tenu de la situation économique européenne, les observateurs ont repoussé la hausse des taux à la fin 2019 au plus tôt, voire plus. Les banques cherchent encore à conquérir de nouveaux clients à travers des taux attractifs.

Les taux restent bas pour le crédit… et pour l’assurance emprunteur ?

Comme mentionnée ci-dessus, la remontée des taux directeurs de la BCE sera retardée, voire reportée. Pour cette année 2019, les taux vont donc rester à son niveau plus bas. Cependant, il ne faut pas oublier les autres frais importants, pour ne citer que les coûts des assurances emprunteurs. Ce dernier représente une part de plus en plus importante du coût d’un financement immobilier. La somme à verser chaque mois auprès des assurances reste importante pour certains ménages.

Bien heureusement, les compagnies d’assurance de prêt immobilier ont également revu leurs tarifs à la baisse. Pour attirer la clientèle, les assureurs se lancent aussi dans une guerre des prix. Ils n’hésitent pas non plus à proposer des conditions financières attractives. Ce qui est une bonne nouvelle pour les emprunteurs. De plus, ces derniers peuvent désormais changer de couverture chaque année, à condition bien sûr de respecter un préavis de deux mois avant la date d’anniversaire du contrat. Mais, malgré cette baisse des prix, l’assurance crédit coûte plus cher que les taux d’intérêt.

Bon à savoir : Avec des taux d’emprunt toujours très bas et des frais d’assurance emprunteur de plus en plus attractifs, 2019 reste une excellente année pour ceux qui souhaitent investir dans la pierre.

Un rachat de crédit pour retrouver du pouvoir d’achat

Un rachat de crédit pour retrouver du pouvoir d’achat

Lorsque vous avez déjà un ou plusieurs crédit en cours alors que vos revenus ne vous permettent pas de vivre dans de bonnes conditions, les choses deviennent un peu compliquées, mais des solutions existent pour retrouver un certain pouvoir d’achat. Pour vous permettre de diminuer vos charges ou de récupérer une liquidité suffisante, le rachat de crédit est à envisager.

Les contraintes du rachat de crédit

Le rachat de crédit vous permet de regrouper tous vos crédits en cours en un seul ou d’en diminuer les mensualités dans le cas d’un seul crédit, ce qui simplifie les choses car il n’y a qu’une mensualité à payer et elle est inférieure à celle dont vous deviez vous acquitter auparavant.

Néanmoins, la durée de votre crédit va se voir allongée de quelques années, selon les mensualités que vous choisissez de payer. C’est cet allongement sur la durée qui permet de diminuer les mensualités de manière assez conséquente.

Par ailleurs, le montant que vous empruntez avec ce rachat est supérieur à la somme qui vous reste à payer pour tous vos crédits en cours.

Vous aurez donc évité le surendettement et diminué vos charges en reportant votre crédit sur une période plus longue.

Quels crédits peuvent être regroupés ?

Tous les crédits à la consommation dont les prêts auto/moto, les crédits personnels ainsi que les ouvertures de crédit peuvent être regroupés en un seul. Un rachat de prêt hypothécaire avec d’autres prêts à la consommation est également possible pour les propriétaires ayant différents emprunts en cours.

Les démarches pour un regroupement de crédit

Initier la demande est relativement simple et rapide  grâce à la simulation de rachat de crédit en ligne, et vous pourrez avoir un aperçu sur les nouvelles mensualités à payer.

Après cette simulation, vous serez pris en charge par un conseiller ou analyste financier, qui vous assistera pour le montage de votre dossier. Une fois complété, votre dossier sera traité par un comité de la banque, qui statuera sur la réponse à donner à votre demande.

Les documents à fournir pour la demande

Les documents demandés lors d’une demande de regroupement concernent engénéral votre identité (état civil, livret de famille, contrat de mariage ou jugement de divorce, votre justificatif de domicile (contribution foncière ou quittance pour les locataires), vos dernières fiches de paie , vos extraits bancaires, les derniers avis d’imposition ainsi que les détails des différents prêts contractés. Pour le cas d’un rachat de crédit hypothécaire, il faut également ajouter une copie du titre de propriété et les détails concernant celle-ci.

Le B.A.BA du prêt personnel en ligne

Le B.A.BA du prêt personnel en ligne

Dans la conjoncture actuelle, un reste à vivre de 740 € permet à un ménage belge, ou à une personne vivant seule, de demander un crédit et de le rembourser mensuellement en bonne et due forme, jusqu’à l’échéance choisie, sans que son budget en souffre. Il existe différents types d’emprunt dont le prêt personnel en ligne.

Les banques en ligne proposent le prêt personnel à tout particulier aussi bien qu’aux professionnels, bref, au grand public. Ce type de crédit est un prêt rapide. Il s’avère intéressant lorsque vous avez un besoin urgent de liquidités.

Les raisons de souscrire à un prêt personnel en ligne

Sur Internet, la démarche est plus rapide qu’auprès des agences bancaires. Quelques clics suffisent pour débloquer les fonds. S’il y a une quelconque obligation financière urgente comme un accident, il suffit d’en faire une demande en ligne. L’organisation d’un événement (vacances, funérailles, mariage, etc.) compte aussi parmi les raisons de souscrire à un crédit personnel proposé par les banques en ligne.

Caractéristique principale du prêt personnel

On appelle le prêt personnel par différents noms tels que le prêt privé. C’est un type de prêt à tempérament. L’appellation « prêt non affecté » reflète le mieux la caractéristique principale de ce type de crédit. Contrairement au crédit auto, il n’est affecté à aucun projet particulier. En d’autres termes, vous n’avez pas besoin de préciser la destination des fonds empruntés dans votre demande. Vous avez un projet personnel ? Vous n’avez pas besoin de l’étaler auprès de votre organisme de crédit. Pourtant, vous aurez bel et bien votre argent.

Conditions d’octroi d’un crédit personnel en Belgique

Vous résidez, non seulement en Belgique, mais aussi au Luxembourg. Vous devez avoir 18 ans ou plus à l’heure où vous signez votre contrat de crédit. Votre fichier enregistré à la Centrale des Crédits de la Banque Nationale Belge doit attester que vous êtes un emprunteur en règle vis-à-vis des organismes financiers. Cela confirmera votre solvabilité, l’une des conditions sine qua none pour obtenir un crédit personnel. L’organisme financier que vous avez sollicité examinera votre capacité de remboursement. Il faut qu’elle soit supérieure à un seuil bien déterminé. Vous n’êtes pas obligé d’être un salarié pour bénéficier d’un crédit, il suffit de percevoir régulièrement vos revenus.

Avant de vous lancer, il est recommandé de faire une simulation de prêt. Le simulateur de crédit, disponible en ligne, est gratuit. Son usage n’engage en rien. Il est souvent associé au comparateur de prêt. Cette étape vous permet de connaître exactement la durée de remboursement idéale, les mensualités qui vous conviennent, et surtout les taux d’intérêt, outre le montant de l’emprunt.