Régulariser sa situation financière en regroupant ses crédits

Régulariser sa situation financière en regroupant ses crédits

Vous devez rembourser plusieurs prêts et avez de la difficulté à payer vos mensualités ? Envisagez le regroupement de crédits. Cela peut être la meilleure solution dans votre cas. Toutefois, sachez que s’il permet souvent d’éviter ou de surmonter le surendettement, il ne convient pas toujours à tous les cas de figure.

Le principe du regroupement de crédits

Le regroupement de crédit est une démarche qui consiste à réunir différents prêts en un seul pour payer une seule mensualité. Le but de cette opération est de faciliter le remboursement de ses crédits en cours et de réduire ses dépenses mensuelles. D’une manière générale, le montant de la nouvelle mensualité est calculé selon votre capacité de remboursement. En revanche, pour vous permettre de diminuer le montant de vos mensualités et d’alléger vos charges, la durée de cet emprunt est allongée.

Les bons moments pour recourir au regroupement de crédits

Si vous souhaiter rembourser vos multiples crédits sans difficulté, augmenter votre pouvoir d’achat ou disposer de liquidités, le regroupement de crédits est une bonne idée. Cette alternative vous sera également utile pour bénéficier de taux d’intérêt plus bas dans le cadre d’un prêt hypothécaire.

Néanmoins, il vaut mieux ne pas opter pour le regroupement de crédit si cela ne permet pas de réduire de manière significative votre ratio d’endettement. En outre, un courtier en crédit consciencieux rejettera votre demande de regroupement de crédit si vous franchissez une certaine limite.

De même, si les remboursements de vos crédits arrivent presque à leur terme, un regroupement de crédits ne sera pas financièrement rentable.

Les services d’un courtier professionnel pour réussir sa procédure de regroupement de crédits

Pour déterminer si le regroupement de crédits constitue réellement une solution pertinente à vos problèmes financiers, commencez par faire des simulations de regroupement de crédits en ligne.  Un grand nombre de courtiers mettront à votre disposition un simulateur gratuit et sans engagement sur leur site internet.  Avant de choisir cette possibilité pour rembourser aisément vos crédits et améliorer vos finances, demandez l’avis d’un courtier. Ce dernier sera en mesure de vous fournir les conseils et recommandations appropriés selon votre profil d’emprunteur, vos moyens ainsi que vos besoins.

Après avoir effectué une analyse détaillée de votre cas, ce professionnel pourra vous donner une réponse de principe et une estimation du coût de votre regroupement de crédits.

Les principaux avantages de faire appel à un courtier

Les courtiers fréquentent une multitude d’organismes de regroupement de crédit, ce qui les rend capables de vous suggérer des solutions plus profitables. A l’inverse, les banques ont tendance à essayer à tout prix de vous vendre leur produit de prêt qui n’est pas forcément avantageux.  Un conseil : sélectionnez minutieusement votre courtier pour obtenir un accompagnement efficace.

Négocier son prêt hypothécaire : la marche à suivre

Négocier son prêt hypothécaire : la marche à suivre

Le plus difficile, quand on veut contracter un crédit hypothécaire pour payer un projet immobilier (acquisition d’une habitation, construction, aménagement), est de réussir à bénéficier des conditions les plus avantageuses.   C’est justement l’objectif de cet article : vous apprendre à négocier votre emprunt pour obtenir les meilleures conditions.

Contacter différents établissements de crédit

Vous allez naturellement demander votre prêt à votre banque habituelle, où vous avez vos comptes et vos crédits à la consommation. Mais il est préférable de vous informer également auprès d’autres banques et sociétés de crédit, ou auprès d’un intermédiaire tel un agent de crédit ou une maison de courtage. Cela vous permettra de faire jouer la concurrence pour trouver la meilleure offre disponible.  En comparant les produits de prêt de différents créanciers, vous pourrez voir lequel propose le capital le plus élevé, la durée de remboursement la plus intéressante ou encore les taux d’intérêt et les mensualités les plus bas du marché. De cette manière, si votre banque actuelle ne vous fait pas la meilleure offre, elle pourrait améliorer sa proposition pour vous faire signer un contrat de crédit hypothécaire. Autrement, vous aurez la possibilité de souscrire un crédit ailleurs.

Utiliser les services d’un courtier

Il peut arriver que les établissements bancaires soient inflexibles et intransigeants lors du traitement d’une demande de prêt hypothécaire. Ce qui peut réduire la marge de négociation à néant. Il se peut même que votre banque rejette votre dossier de prêt en raison du risque de votre projet immobilier, de l’insuffisance de votre apport personnel ou de votre incapacité de remboursement. De ce fait, demandez l’aide d’un courtier pour vous aider dans vos démarches. A l’inverse des agents, ces professionnels collaborent avec plusieurs institutions financières et connaissent les particularités de chacune d’entre elles. Ainsi, ils seront en mesure de comparer les différentes offres de prêt de leurs partenaires pour vous proposer la plus adaptée à votre profil d’emprunteur, à votre capacité d’emprunt et à vos besoins.

Envisager le rachat de crédit

Vous pouvez recourir aux services d’un courtier hypothécaire même si vous avez déjà souscrit un crédit. Ceci, dans le but de procéder à un rachat de votre crédit en cours. Le rachat de crédit consiste à faire racheter votre crédit par une autre banque ou par un autre organisme de crédit contre un nouveau crédit plus facile à rembourser. Cette opération peut s’avérer rentable si votre taux d’emprunt actuel est élevé et rend vos mensualités difficiles à payer. Un courtier pourra vous diriger vers un autre crédit moins cher. Mais avant de contracter un autre emprunt, calculez les coûts de remboursement restants et comparez-les avec les coûts de la souscription d’un nouveau prêt (mensualités et frais de rachat y compris) pour voir si cette option en vaut la peine.

Placer son argent : un bon moyen de préparer son futur

Placer son argent : un bon moyen de préparer son futur

Placer son argent permet à un épargnant de réaliser un vieux rêve ou de financer les études de ses enfants. Cela lui permet également de maintenir son niveau de vie une fois à la retraite.Épargner son argent donne aussi la possibilité de seconstituer progressivement un capital. Il existe différents moyens d’investir son argent.L’intéressé peut souscrire à une assurance vie ou à un livret jeune. S’il projette d’acquérir une maison, il est libre d’ouvrir un plan épargne logement ou PEL.

L’assurance vie : une excellente solution pour épargner son argent

L’assurance vie estun bon moyen de placer son argent. Personne n’est à l’abri d’un accident qui peut être plus ou moins grave. En souscrivant à une assurance vie, un individu pourra toujours assurer l’avenir de ses proches s’il décède. Pour rappel, l’assurance vie est un contrat qui engage un assureur à attribuer une rente aux bénéficiaires. En contrepartie de ce versement, le souscripteur doit payer des primes. L’épargnant a le choix entre trois types de contrat. Il peut opter pour un contrat vie. Ce dernier oblige une compagnie d’assuranceà octroyer un capital à un assuré en vie au terme de son engagement. Avec cette forme d’assurance, le souscripteur est libre de fixer la durée de son contrat. Il y a également le contrat décès et le contrat vie et décès.À l’intéressé de choisir le contrat qui convient à ses attentes.

Le livret A : un placement souple et totalement défiscalisé

Le livret A figure dans le palmarès des formes d’épargne les plus utilisées en France.Celui-ci est un compte réglementé de droit français. Il est entièrement exempté d’impôt et de prélèvement obligatoire.Les fonds que l’épargnant a investis sont disponibles à tout moment. Souscrire à un livret A est la réponse adaptée à la question : comment placer son argent ?Le taux de rémunération annuelle de ce compte est de 0,75 %. Une personne mineure ou majeure a le droit de disposer de celui-ci. Les parents sont libres d’ouvrir un livret A pour leur petit bout de chou. Plus tard, ce dernier pourra financer ses études universitaires avec les sommes placées. Avec ce compte, l’assuré a la possibilité de faire un dépôt qui peut aller jusqu’à 22 950 €. Pour les associations, ce plafond est de 76 500 €.Au fil du temps, vous êtes libres d’effectuer des retraits.

Investir avec la loi Pinel pour bénéficier d’une déduction fiscale

La France est l’un des pays les plus taxés au monde. Pour donner aux contribuables la possibilité de payer moins d’impôt, l’État a instauré des dispositifs destinés à cet effet. L’un des plus prisés d’entre eux est la loi Pinel. Réaliser un investissement avec cette disposition permet aux particuliers de bénéficier d’une déduction fiscale de 12, 18 ou 21 %. Cet allègement d’impôt s’étale sur une période de 6, 9 ou 12 ans. Investir en Pinel est la solution appropriée à la question : comment placer son argent de manière avantageuse ? En plus de cette réduction du taux d’imposition, ce dispositif permet aux bailleurs de préparer leur retraite.

Les informations clés concernant le crédit à tempérament

Les informations clés concernant le crédit à tempérament

Aussi appelé crédit amortissable, le crédit à tempérament est un crédit facilement accessible. Il sert principalement à régler des dépenses imprévues pour ne pas être obligé d’utiliser sa réserve d’argent. Nous allons vous donner les détails concernant le fonctionnement et les avantages de ce type de crédit.

Définition du prêt à tempérament

Il s‘agit d’un crédit conso sans justificatif qui est généralement demandé pour financer un projet précis : rénovation de maison, achat de voiture, paiement de voyage, etc. Son côté sans justificatif le rend particulièrement attrayant pour les consommateurs qui n’ont pas besoin de fournir de facture ni de devis de leur projet dans le dossier de demande de crédit.

Fonctionnement du prêt à tempérament

Le crédit à tempérament est un contrat de crédit dans lequel un établissement de financement accorde un capital à un emprunteur sans savoir comment il compte dépenser son argent. Il s’agit d’un crédit à rembourser sur une période déterminée avec des échéances de paiement fixes (généralement mensuelles). La plupart des contrats de prêt amortissable font mention de(s) :

  • mensualités à payer
  • délai de remboursement du crédit (celle-ci dépend du capital emprunté mais elle est de 12 mois minimum)
  • coût total du crédit
  • taux d’intérêt…

Comme pour tout autre crédit, le crédit à tempérament s’obtient en démontrant à l’établissement prêteur sa capacité de remboursement. Pour vérifier cela, ce dernier procède à une analyse approfondie des ressources et des charges du demandeur. A savoir que le crédit à tempérament est règlementé dans le livre VII du Code de droit économique qui porte sur le crédit à la consommation.

Avantages du crédit amortissable

La liberté d’utilisation des fonds est le principal avantage de ce type de crédit. La nature fixe de la durée de remboursement, du taux d’intérêt et des montants des mensualités à payer est également un atout du crédit amortissable. En effet, avec ces conditions de paiement fixes, l’emprunteur connait à l’avance le coût de son crédit et le montant des remboursements à faire chaque mois. D’autre part, la durée de remboursement plutôt longue de ce type d’emprunt induit un montant de mensualités réduit que l’emprunteur peut régler sans trop de difficulté.

En revanche, le bénéficiaire du prêt à tempérament doit tenir compte du fait qu’il lui est impossible de changer les modalités de remboursement de son crédit, une fois le contrat signé.

L’obtention d’un prêt à tempérament

Pour bénéficier d’un prêt à tempérament à taux bas, il faut commencer par comparer les offres disponibles sur le marché. Lors de la comparaison, il faut prêter attention à la durée de remboursement, au montant des mensualités, au taux d’intérêt, aux frais annexes et au TAEG. En même temps, procédez à une simulation de crédit pour avoir une idée du coût total de votre emprunt.

La demande de crédit pour les personnes fichées à la BNB

La demande de crédit pour les personnes fichées à la BNB

Après avoir manqué plusieurs paiements de crédit, vous serez fiché à la BNB et il vous sera difficile d’obtenir un crédit. Difficile mais non pas impossible ! Voici vos alternatives.

Le fichage à la BNB

Quand vos crédits ne sont pas remboursés, vous serez fiché à la Banque Nationale de Belgique. Plus précisément, si vous n’avez pas payé deux mensualités de crédit auprès de votre banque, votre banquier sera obligé  d’en aviser la BNB. Les 2 mensualités en question ne sont pas forcément successives. Si vous êtes incapable de régler deux mensualités pendant une période, l’établissement de crédit demande votre fichage à la BNB.

Le fichier dans lequel vous êtes répertorié pour non-remboursement est un dossier de surendettement géré par la BNB. Quand vous y êtes inscrit pour non-paiement, vous devenez un client à risque pour les sociétés de crédit qui seront alors réticentes à vous accorder un financement. Mais malgré votre fichage, vous pourriez toujours demander un prêt auprès de certains organismes, sous certaines conditions.

Les crédits pour personnes fichées

Pour emprunter à nouveau en étant fiché à la BNB, voici ce que pouvez faire :

Régler vos impayés

C’est la solution numéro une pour ne plus être fiché à la BNB et pouvoir souscrire de nouveaux crédits sans problème. Mais, vous devez rembourser l’intégralité du solde de votre prêt à votre banquier. Généralement, le fichage pour un particulier est d’une durée de 10 ans. Mais vous pouvez vous sortir de cette situation en payant votre dette.

Se tourner vers les sociétés de crédit pour personne fichée

Si vous êtes incapable de rembourser votre crédit, vous ne pourriez plus obtenir un crédit auprès d’un établissement bancaire. Mais vous pouvez solliciter le financement des institutions financières spécialisées dans l’octroi d’un crédit pour personne fichée. D’une façon générale, il s’agit de courtiers qui étudieront de manière détaillée, votre situation financière avant de vous aider à trouver un prêt. Toutefois, soyez prudent ! En Belgique, le prêt pour personne fichée est extrêmement réglementé. Il serait donc judicieux de faire appel à un courtier réputé sur le marché du crédit et évitez de souscrire les prêts sans banque et les crédits entre pairs.

Demander un prêt hypothécaire

Vous pouvez demander un crédit hypothécaire à condition d’être propriétaire d’un logement ou d’un bien immobilier en bon état. Dans ce cas, votre crédit est garanti par votre bien et en cas de non-remboursement, le prêteur peut saisir ce bien. En demandant un crédit sous garantie hypothécaire, vous pourrez recevoir un financement  malgré le fait d’être interdit bancaire. Mais en souscrivant un prêt hypothécaire, vous devrez régler les honoraires du notaire ainsi que les frais d’acte de crédit.