Les critères d’éligibilité pour obtenir un prêt hypothécaire

Avec la crise qui continue de dérouler ses effets, les banques sont priées de prêter moins. Les conditions pour obtenir un prêt immobilier sont de plus en plus exigeantes. Alors, si vous désirez faire une demande de prêt, voici les critères d’admissibilité auxquels se réfèrent les organismes de crédit pour trier les prétendants.

Un apport minimal de 20%

Afin de décourager les emprunteurs compulsifs, il leur est demandé de faire preuve de leur implication dans le projet immobilier qu’il présente. Les 20% d’apport personnel servent principalement à couvrir les divers frais liés au prêt. Il s’agit notamment des frais de dossier, mais également des frais de notaire pour la constitution de l’hypothèque.

Une santé financière saine

Pour emprunter, il est impératif de présenter une situation financière saine. Cela signifie stabilité des revenus. Les banques favorisent davantage les personnes qui bénéficient d’un CDI. D’autre part, la santé financière s’évalue également à travers le passif financier de l’emprunteur. Une personne ayant fait l’objet d’un fichage à la BNB n’a que peu de chance de voir une demande de prêt aboutir, que ce soit prêt immobilier ou crédit à la consommation tel que prêt personnel ou prêt affecté.

 Un seuil d’endettement à respecter

Le taux d’endettement doit rester acceptable. Le seuil tolérable est de 30%. Cela signifie que si l’ensemble de vos dettes et charges fixes dépassent le 1/3 de vos revenus, vous êtes considéré comme personne à risque. Tout est néanmoins question de cas. Si vous souscrivez un prêt en couple, le seuil pourra être réévalué jusqu’à 50 ou 60% des revenus combinés.

Une durée de remboursement plus longue

Un crédit à court terme sera moins cher pour vous. Vous payerez moins d’intérêts. Néanmoins, vous allez devoir supporter des mensualités élevées. Le risque d’impayé s’accroit donc lorsque la durée de remboursement est plus restreinte. Les banques préfèrent une durée plus longue, 20, 30, voire 40ans pour que le crédit cadre davantage avec votre capacité d’emprunt et vos possibilités de remboursement.

Conseils et astuces : recourez à un courtier en prêt hypothécaire

Les banques étant de plus en plus réticentes et méfiantes, il est important de s’appuyer sur l’aide d’une personne spécialisée dans la négociation avec les banques et organismes de crédit. C’est justement le travail d’un courtier hypothécaire qui est chargé de défendre votre dossier. Vous augmenterez vos chances de voir votre demande aboutir en faisant appel à un courtier qui dispose de relations privilégiées avec les banquiers.

Bien évidemment, on ne cessera de vous répéter de toujours privilégier les comparateurs de crédit et d’effectuer préalablement une simulation de prêt pour trouver les meilleures offres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.